jeudi 30 janvier 2020

LES MACCOY #1 : L'OGRE ET LE CHARDON (2019)

--------------------

Auteure : Alexiane Thill

Éditons : Hugo Poche

Collection : New Romance

Pages : 607

Prix : 8€50

Ma note : 18/20

--------------------



QUATRIÈME DE COUVERTURE

Et si les clans d’Écosse n’avaient jamais disparu ? Et s’ils continuaient à diriger les Highlands à l’insu du reste du monde ? Quand Phèdre arrive à Édimbourg pour respecter les dernières volontés de son père, elle se retrouve malgré elle entraînée dans ce monde de clans et de querelles sanglantes qui lui est inconnu. Recueillie par le fougueux et irascible Caleb, chef du clan MacCoy, elle se révèle bientôt être une pièce maîtresse sur l’échiquier du pouvoir…


MON AVIS

J'avais vu passer ce livre sans m'y intéresser plus que ça, c'est en allant au Festival New Romance que je me suis procurer les deux tomes et par la même occasion, j'ai pu rencontrer l'auteure. J'ai donc commencé ce premier tome et je ne pouvais que l'aimer puisqu'il est question des Highlands et de l'Ecosse. Je n'ai pas aimé, j'ai adoré à tel point que j'ai enchainé avec la suite, chose qui m'arrive que très rarement.

Phèdre fuit la France et se retrouve en Ecosse pour respecter les dernières volontés de son père, seulement voilà, elle ne s'attendait pas à découvrir que les Clans existaient toujours et qu'elle allait mettre les deux pieds dedans. Elle va aussi devoir se confronter à son passé.

Phèdre est une héroïne comme je les aime, forte mais avec des fêlures. L'intégration dans ce monde ne va pas être facile puisque les règles des Clans n'ont pas changé, même à notre époque. Elle ne se laisse pas faire et dit ce qu'elle pense, cela va d'ailleurs lui causer des problèmes et elle va se retrouver sous la protection du Clan MacCoy. Notre héroïne a du répondant mais les révélations et les différents événements qu'elle va vivre ne vont pas être facile.

Caleb MacCoy, dit l'Ogre, va prendre Phèdre sous sa protection et n'ayant pas son pont de vue il est difficile de le cerner, mais ce qui est certain c'est qu'il cache plus d'un secret. C'est l'archétype du Chef de Clan, moi qui aime les Highlanders, je suis servie. Il va tout faire pour protéger les siens et sa terre, l'arrivé de Phèdre ne va pas être de tout repos et leur cohabitation difficile mais il va dévoiler une nouvelle facette de lui à son contacte. Si ses réactions m'ont parfois fait lever les yeux au ciel j'ai peu à peu succombé, tout comme Phèdre, face à cet homme qui a dû faire des choix difficiles.

Malgré les 607 pages, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, au contraire, j'ai dévoré chaque page et il m'était difficile de reposer le livre tellement j'étais embarquée dans l'histoire. Les joutes verbales entre Phèdre et Caleb sont un délice, leur désir est palpable et il est difficile pour eux de le réfréner. J'ai adoré l'univers de l'auteure et le fait qu'elle est inclus les Clans à notre époque même si parfois j'ai grincé des dents face à certaines réactions et situations. En effet, si elles sont plus "compréhensibles", mais toutes aussi révoltantes, à une certaine époque elle ne l'est pas du tout de nos jours.

Cette romance m'a fait vibrer, entre guerre et amour. L'écriture de l'auteure est entraînante et à aucun moment je n'ai ressenti de longueur dans l'histoire. Alexiane Thill à très bien développé son intrigue et j'avais vraiment l'impression d'être avec nos personnages, sur leurs terres. La fin m'a complètement laissé démuni même si j'ai eu un mauvais pressentiment vers la fin de ma lecture. Je voyais le drame arriver et j'ai fini le livre avec une très grosse envie de lire la suite. Au moment où je suis en train de rédiger mon avis, je suis plongée dans la lecture du deuxième tome et je peux vous dire que j'adore.

CONCLUSION

Un roman que j'ai mis du temps à découvrir et qui m'a complètement conquise. J'ai aimé les personnages et adoré les confrontations entre Phèdre et Caleb. La plume de l'auteure est un régal, elle m'a transporté dans son univers, impossible de lâcher le roman avant d'arriver à la fin, fin qui m'a déchiré et je me suis empressé de me jeter sur la suite.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire